Je devais être un moine dans une vie antérieure.

2 Écrit par - 14 octobre 2018 - Les Oeuvres

Je devais être un moine dans une vie antérieure si je dois m’identifier à ma patience proverbiale quand je tombe dans l’une de mes nombreuses activités aussi diversifier quelles soit. Pour ce thème que l’on m’a demandé soit dit les icônes, les moines étaient  des copistes qui avec des techniques limitées à une rigueur de militaire pour l’exécution de leurs œuvres leurs laissant peux d’initiatives de composition pour les icônes en allant très loin dans l’exécution de leurs œuvres que l’on peut comparé comme une rigueur à l’opposer des enluminures que j’adore également et qui étaient elles aussi exécuter par les moines.  Ce qui fait quand me limitant à mes icônes ont remplient une bonne partit de me composition quand j’ai commencé à faire des recherches sur ce sujet intriguant je m’enfonçais de nouveau dans une nouvelle passion comme un aimant positif qui vient de trouver son positif. Bien sûr il faut remontrer au moyen-âge qui fait parti de mes grandes intrigues intellectuelles.

J’ai retrouvé des hommes religieux qui voulaient donner à leur conviction religieuse, un élan d’espoir à l’humanité. À la base de cette idéologie j’ai été séduit par le concept d’une tentative de donner un élan d’une fraction de l’aide plausible en faisant appelle à une force que croyons ou créons qui nous dépasse. Pour décanter le tout cet appel d’air artistique, me limite au respect d’une idéologie qui à construit notre évolution dans nos coutumes occidentales. Mais comme j’ai fait ma propre conviction sur mes croyances qui ce limiteraient aux   Agnosticismes du peut-être bien que oui, peut-être bien que non. En conclusion je fais mes icônes dans mes convictions avec le travail dans ces racines à mes modestes  aptitudes, et laissant le coté spirituel à mes clients qui peuvent les faire confirmés par un ecclésiastique de service.

Aucun commentaire

Répondre